Le médicament serait sans effet lorsqu’on doute de son efficacité

Un effet placebo renversé !

Une étude scientifique britannique dévoilée par le "BBC" fait savoir que le fait de douter de l’efficacité d’un médicament peut réduire son efficacité.

L’étude des chercheurs britanniques consistait à chauffer les jambes de 22 personnes puis à leur demander de noter le niveau de douleur qu’ils ont ressenti.

Le site "Slate" a, de sa part, rapporté qu"Après l'avoir évaluée à 66, les patients ont reçu un important anti-douleur par intraveineuse (les patients n’étaient pas au courant), et le score est tombé à 55. On leur a ensuite dit qu'on leur administrait un médicament, ce qui a porté le score à 39. Puis, sans changer la dose d'anti-douleur, on leur a fait savoir que le médicament n'était plus administré et qu'ils allaient de nouveau souffrir, et le score est remonté à 64 ".

L’élément psychique détermine l'efficacité du médicament

Les résultats montrent que des zones du cerveau se sont activées pour tenter d’interrompre la transmission des signaux de douleurs en direction du cerveau ou de la moelle épinière.

Cette réaction s’est produite uniquement chez les patients qui pensaient recevoir un anti-douleur.

La qualité de vie des patients atteints de maladies chroniques qui ont une expérience très négative des médicaments anti-douleurs pourrait ainsi, être améliorée en s’appuyant sur ses résultats, selon Irene Tracey, la chercheuse en charge de l’étude.

Publié le 23/02/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement