Infractus – Les Français 3 fois moins exposés que les Irlandais

10 % des maladies cardiovasculaires dû à la consommation d’alcool

Des chercheurs français ont décidé de comparer les modes de consommation d'alcool entre la France et l'Irlande auprès de 10 000 quinquagénaires, suivis durant 10 ans.

Bilan ?  Les consommateurs occasionnels (buveurs du week-end) ont un risque deux fois plus élevé d'infarctus du myocarde que les consommateurs réguliers.

Il faut savoir qu’environ 10 % des maladies cardiovasculaires sont imputables à l’alcool, selon des données de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Cependant, au-delà de la quantité d'alcool ingérée, la manière de boire est également suspectée de constituer un facteur de risque.

Comparée à l'Irlande, on apprend que la France affiche un taux d'infarctus du myocarde trois fois inférieur.

Habitudes de consommation et impact (s) sur la santé

Les raisons ? Les résultats de l’étude mettent en relief que les habitudes de consommation sont très différentes entre les deux pays.

En Irlande, les hommes boivent essentiellement le samedi soir et de manière excessive alors que les Français répartissent leur consommation tout au long de la semaine.

Si les quantités d'alcool sont sensiblement identiques - en moyenne 2 à 3 verres par jour – il n’en reste pas moins que les conséquences sont différentes.

Ainsi, pendant les dix années de suivi, les chercheurs ont constaté que 5,63 irlandais sur 1 000 ont eu un infractus du myocadre contre 2,78 Français, sur la même période.

Publié le 21/02/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement