Des radios du thorax et de l’abdomen ne seront pas remboursés

Le scanner, plus approprié

La décision prise par l’Assurance maladie de ne plus assurée le remboursement de certains radios du thorax et de l’abdomen (celles qui ne sont plus indiquées) est loin de faire l’unanimité.

Cette prise de position est motivée par des recommandations de la Haute autorité de santé (HAS).

Ainsi, il semblerait que le recours à des radios du thorax et de l'abdomen n'était pas nécessaire dans plusieurs cas.

Soit parce que la radio est jugée inutile soit parce qu'un autre examen (scanner), est jugé plus approprié.

Du coup, si l'acte est assuré, il sera à la charge du patient.

Pour ce qui est domaine juridique, c’est via un décret, entré en vigueur le 25 janvier 2011, que la boucle est…bouclée.

Il faut savoir que dorénavant, les actes de radios du thorax ne sont plus indiqués dans les cas  d’infections des voies aériennes hautes, d’hypertension artérielle ou encore pour un suivi périodique de l'insuffisance cardiaque congestive chronique. 

Le syndicat des radiologues hospitaliers monte au créneau

Du côté de la Caisse d'assurance maladie, on se refuse de parler de déremboursement.

«Nous mettons en oeuvre les recommandations de la Haute autorité de santé. Nous prenons en charge les radios quand elles respectent celles-ci», indique-t-on à l’Assurance maladie.

Ce qui n’est du goût du syndicat des radiologues hospitaliers.

S’il reconnaît la démarche apparaît au premier abord, positive, le syndicat met en garde contre une application problématique, voire inflationniste.

Publié le 04/02/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement