Baisse des médicaments génériques – La Mutualité Française riposte

Stratégie d’entrave, dénoncée par des organisations de santé

Tout porte à croire que les Français seraient moins «sensibles» aux  médicaments génériques.

En effet, la consommation de ces médicaments atteignait 39%, en 2003,  alors que les ventes ont atteint 5,8 %, en 2010.

Qu’est-ce qui peut expliquer ce revirement de situation où plutôt de tendance ?

Selon des professionnels de santé,  le patient ne serait  pas le seul responsable.

Pour certains observateurs avertis, ce ralentissement est imputable aux pratiques des laboratoires pharmaceutiques qui commercialisent des médicaments «princeps».

Il faut savoir qu’en 2009, la Mutualité Française dénonçait déjà la stratégie d'entrave pilotée par certains laboratoires.

Ce qui n’a pas manqué de faire réagir,  le président de la Mutualité Française, Etienne Caniard.

Ce dernier déplore le maintien de certains comportements et il indique que «les labo¬ratoires et leurs visiteurs médicaux ne cessent de pratiquer le dénigrement afin l'arrivée des génériques».

Même son de cloche auprès du Dr Claude Leicher, président du syndicat MG-France.

30 % de génériques prescrits sur  les ordonnances

Il dénonce également les pratiques des laboratoires pharmaceutiques et apporte une précision.

« Quand les médecins prescrivent des génériques que sur 30% des ordonnances, c'est simplement parce qu'ils sont au maximum de ce qui est faisable, car les génériques ne représentent que 14% du marché des médicaments disponibles».

Au rayon des propositions, le président de la Mutualité Française, préconise de limiter l'influence des laboratoires pour que les prescripteurs retrouvent leur liberté.

Publié le 07/02/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement