Feuille de soins électronique – Quels risques ?

Carte vitale : une économie pour la Sécurité sociale

La Cour des comptes a publié aujourd'hui son rapport annuel sur les cartes Vitale des 65 millions d'assurés et d'ayants droit, associées aux 650.000 "cartes de professionnels de santé" (les CPS).

La carte Vitale permet de sécuriser le remboursement de 60 milliards d'euros de soins prodigués, et d'éviter les formalités de traitement et les coûts d'affranchissement des feuilles de soins.

Depuis ses débuts, la carte Vitale a permis une économie de 1,5 milliard d'euros par an : le coût pour la version papier reçue par La Poste, passe de 1,74 euro en moyenne à 0,27 euro pour une version électronique.

Mais, le système est loin d'être optimal. De nombreux médecins imposent encore à leurs patients d'envoyer leur feuille de soins "papier".

Carte Vitale – Des données mal protégées ?

Pour les médecins qui utilisent la feuille électronique, un matériel électronique adéquat est nécessaire. Et ce n'est pas toujours le cas. Il existe aujourd'hui de nombreux éditeurs et logiciels, il est alors nécessaire d'avoir une certaine cohérence entre ces différents outils.

Car le manque d'harmonisation des postes de travail entraîne des anomalies techniques et des risques de captation de données confidentielles.

Pour inciter les professionnels à disposer d'équipements dernier cri, un rapport suggère de subordonner les aides financières perçues par les professionnels de santé pour la télétransmission à la stricte mise à jour des matériels et des logiciels. 
Publié le 09/02/2010
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement