Les enjeux des dépenses de santé de la médecine de ville

Partenariat public / privé...

Dans un environnement marqué par la croissance soutenue de maladies chroniques, par des tensions sur les finances sociales ou encore par de nouvelles attentes des patients, la régulation des dépenses en médecine de ville est au coeur des enjeux.

Pour cela, les pratiques professionnels de santé doivent bénéficier d'un un encadrement équilibré. 

Cela pose avec acuité la question des modalités de coopération quasi optimales entre assureurs (public et privé) et professionnels.

Pour être efficiente, que faut-il mettre en place pour une (bonne) régulation des dépenses en matière de médecine de ville ?

Plusieurs paramètres doivent être prix en compte comme le profil de la demande sociale de santé, la démographie médicale ou la répartition territoriale des professionnels de santé sur le territoire.

Selon des acteurs majeurs du monde de la santé, trois enjeux peuvent être dégagés.

Un nouveau pacte médical

Primo. La régulation des pratiques des professionnels de santé. Son efficacité ne sera mesurable que sur le moyen et / ou long terme, et  elle dépendra du degré d’adhésion des professionnels.

Deuxio. La participation active du patient à la prise en charge de sa propre santé.

Tertio. La réorganisation de l’offre de soins primaires. Ce qui pourrait se traduire par des modifications conséquentes sur toute la chaîne de soins. La précaution doit être donc de mise.

Reconfigurer l'architecture des soins avec comme objectif une meilleure régulation des dépenses de santé est un vaste chantier qui va nécessiter la construction d'un "pacte médical" entre les pouvoirs publics et les professionnels de santé, plus particulièrement les médecins.

Publié le 21/12/2010
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement