La Sécurité sociale suspendue à la branche maladie

Croissance des personnes en affection longue durée

Selon les nombreuses études dédiées aux finances de la Sécurité sociale, la branche maladie continue à creuser un lourd déficit dans les comptes de la «Sécu».

Une situation inquiétante à l’heure où la prise en charge des longues maladies coûtent de plus en plus cher.

A noter qu’en ce qui concerne le déficit de l’Assurance maladie, qui s’élève à 11,5 milliards d’euros, selon la Sécurité sociale,  la prise en charge des maladies de longue durée concernent 15% des assurés pour la moitié des remboursements de l'organisme.

De toute évidence, cette tendance devrait s’inscrire dans la durée.

Il faut savoir que le nombre de personnes en affection de longue durée s’est apprécié de 4 points sur la période 2008 / 2009.

8,63 millions de bénéficiaires du régime spécial

Etant donné le coût, particulièrement onéreux, des soins pour les personnes souffrants de cancers ou de maladies cardiovasculaires, le régime des affections de longue durée assure un remboursement à  hauteur de 100%.

Ce régime spécial concernerait 8,63 millions de personnes en France.

En 2009, les dépenses de la Sécurité sociale pour les affections de longue durée ont représenté environ 78 milliards d'euros.

Ce qui n’a pas manqué de faire réagir,  le directeur général de l'Assurance maladie.

«Nous avons un système qui a tendance à protéger plus ceux qui en ont le plus besoin. Ce que nous remboursons, ce sont souvent des soins hospitaliers, relativement coûteux, des dépenses de médicaments essentiels parfois innovants. Tout cela a un coût".

Publié le 02/12/2010
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement