La Mutualité Française pour une refonte des conditions de remboursements des médicaments

La mutualité française pour une révision des taux de remboursements

Face à une prochaine diminution du remboursement par l'Assurance maladie des médicaments classés "service médical rendu modéré", Jean-Pierre Davant, le responsable de la Mutualité Française, monte au créneau.

Il propose d'abandonner les quatre taux actuels de remboursement des médicaments et de simplifier le système en vigueur en ne reconnaissant que les médicaments qui ont été reconnus efficaces par les scientifiques.

Actuellement, le barème de remboursement comprend quatre taux qui vont de 15 à 100% selon l'efficacité reconnue du médicament.

Pour le président de la Mutualité Française, il est temps désormais que les pouvoirs publics adoptent une pharmacopée adaptée à son temps, d'autant que l'on envisage encore une diminution de remboursement pour les pansements, les seringues, les lunettes et les prothèses auditives.

Des produits médicaux qui bénéficient déjà d'une faible prise en charge.

La Pharmacopée est un ouvrage réglementaire destiné à être utilisé par les professionnels de santé où y figurent les matières premières autorisées dans un pays pour la fabrication des médicaments.

Pour l'application d'un taux de remboursement unique pour les médicaments

Aujourd'hui les Français ne comprennent pas que les options retenues par l'Assurance maladie en matière de remboursement des médicaments.

Ainsi, les médicaments qui servent à lutter contre  les spasmes douloureux et les antihistaminiques de lutte contre les allergies, le rhume des foins et l'urticaire ne bénéficient pas d'un taux favorable de remboursement.

Or ils sont régulièrement prescrits par les médecins, même si leur efficacité est loin de faire l'unanimité.

Pour simplifier les choses, Jean-Pierre Davant propose notamment d'appliquer un taux de remboursement unique pour les médicaments, à l'exception de ceux qui servent au traitement des maladies graves qui doivent faire l'objet d'un remboursement intégral.

Les complémentaires santé ( assurance et mutuelle) pourront ainsi prendre en charge ce nouveau ticket modérateur selon les conditions contenues dans leurs contrats respectifs.

Publié le 10/12/2010
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement