La HAS et l’Agence de la biomédecine unissent leur expertise

Dons d’organes, greffes, génétique humaine,…

La Haute Autorité de Santé (HAS) et l’Agence de la biomédecine ont signé, mardi 14 décembre 2010, un accord de collaboration.

Il devrait être effectif dès 2011.

Cet accord tend à renforcer la qualité des soins et des pratiques professionnelles plus particulièrement dans les champs du prélèvement d’organes, de la greffe, de l’assistance médicale à la procréation et de la génétique humaine.

Quatre domaines ont été ciblés par la HAS et l’Agence de la biomédecine.

Il s’agit du don d’organes, la greffe, l’assistance médicale à la procréation et la génétique humaine.

Ainsi, dans le cadre de l’assistance médicale à la procréation, il s’agira de limiter les effets indésirables chez le patient avec une série de recommandations pour la prévention et la prise en charge des thromboses artérielles et veineuses.

Mais également l’élaboration d’outils d’évaluation des pratiques professionnelles pour la prise en charge des syndromes d’hyperstimulation ovarienne sévères.

Mise en place d’un comité de suivi

Concernant le prélèvement et la greffe d’organes, plusieurs actions sont engagées en matière d’accréditation des médecins de spécialité à risque et de certification des établissements de santé.

Il faut savoir que le dispositif de certification des coordinations hospitalières de prélèvement a fait l’objet d’une reconnaissance par la Haute Autorité de Santé via la certification des établissements de santé.

Au niveau organisationnel, la Haute Autorité de Santé et l’Agence de la biomédecine ont créé un comité de suivi, en charge du suivi régulier du programme d’actions communes.

Publié le 15/12/2010
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement