L’hormone de croissance de synthèse – Un facteur de surmortalité

Le traitement par cette hormone peut-il provoquer la mort ?

Selon l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, qui s’appuie sur l’étude SAGHE (santé Adultes GH Enfant) mise en place depuis 2007, on constaterait que le traitement par hormone de croissance de synthèse engendrerait une surmortalité par rapport à celle observée dans la population générale.

Le facteur risque augmente notamment chez les patients qui ont reçu de fortes doses.

Cette surmortalité serait survenue à la suite de complications vasculaires cérébrales, souvent des hémorragies, et de tumeurs osseuses.

Pas de lien formel, mais des doutes sérieux

Si au stade actuel de l’étude, on ne peut pas encore établir un lien formel de cause à effet entre la surmortalité et le traitement à base d’hormone de croissance synthétique, il est cliniquement prouvé que les 7 000 personnes qui ont été traitées, 93 sont décédées soit 23 de plus que lors de l’enquête effectuée entre 1985 et 1996.

Les conclusions de cette enquête ont été transmises à l’agence européenne du médicament (EMA) qui devrait préconiser de nouvelles études pour confirmer cette corrélation.

Publié le 14/12/2010
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement