Facture salée pour le Mediator

Le médicament aurait coûté 423 millions d’euros

Le quotidien Le Parisien a récemment révélé que le médicament aurait coûté à la Sécurité sociale et aux complémentaires Santé quelques 423 millions d’euro en dix ans.

Selon un rapport publié par l’UNOCAM (un organisme qui réunit les fédérations d’assurance et les mutuelles complémentaires Santé), le coût du Mediator n’est pas seulement humain (2 000 décès auraient été enregistrés à la suite de la prise de ce médicament) mais aussi financier.

L’assurance maladie aurait ainsi dépensé plus de 324 millions en remboursement de ce médicament.

Pour les assurances, la facture s’élèverait à près de 99 millions d’euros.

L’heure des comptes est venue

Si le laboratoire Servier, qui a commercialisé ce médicament pendant 10 ans, devra rendre des comptes, il ne sera pas le seul à devoir s’expliquer.

Déjà en 1999, la Haute autorité de la santé avait ainsi estimé que «le niveau de service médical rendu est insuffisant au regard des autres médicaments ou thérapies disponibles pour justifier sa prise en charge ».

De même en 2006, Xavier Bertrand, ministre de la Santé, avait également demandé une réévaluation du Mediator.

Aujourd’hui, l’heure des comptes est donc venue et nombre de responsables au sein de l’Administration devront expliquer pourquoi le Mediator a-t-il bénéficié d’une prise en charge par l’Assurance maladie alors que son efficacité a été mise en doute à maintes reprises.

De plus, il faudra aussi évaluer le coût humain de ce médicament qui était destiné aux diabétiques mais que certains praticiens préconisaient à leurs patients pour ses effets coupe-faim.

Affaire à suivre.

Publié le 28/12/2010
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement