Assurance Maladie : La ministre explique les 10 milliards d'économies

Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, a détaillé un "effort sans précédent" pour réaliser de fortes économises sur l'Assurance maladie.
10 milliards d'euros d’économies d'ici à 2017 sans pour autant affecter la qualité des soins, a déclaré la ministre dans une interview aux Echos.

Un système de santé non "low cost"

Face aux fortes dépenses de santé, Marisol Touraine, explique ce qu'elle considère comme "effort sans précédent" pour réaliser des économies, tout en rassurant que cette politique d’austérité n'aboutira pas à un système de santé "low cost."
"Les patients ne seront ni moins bien soignés ni moins bien remboursés. Il n'y aura ni déremboursements ni nouvelles franchises. Les réformes que j'engage contribueront à préserver l'excellence de notre modèle, son excellence médicale, mais aussi son excellence sociale." a affirmé la ministre de la Santé.

Un plan d'économie autour de quatre grands axes

Marisol Touraine mise sur quatre axes principaux pour réduire le budget de la Sécurité Sociale.

Les soins de proximité

D'abord, "l'accent sera mis sur les soins de proximité, en favorisant la coopération entre la médecine de ville, l'hôpital et les maisons de retraite. Les séjours hospitaliers doivent être moins fréquents et moins longs." Pour ce faire, la ministre veut privilégier la chirurgie en ambulatoire chaque fois que cela est possible.

Comme exemple, Marisol Touraine a désigné notamment les opérations des yeux. "Pour l'opération de la cataracte, on peut tendre vers les 100 %." Cet axe pourrait faire gagner 1,5 milliard à la la Sécurité Nationale.

Réduction des prescriptions d'actes médicaux et de médicaments

L'enjeu du deuxième acte qui devrait rapporter 2,5 milliards à l'État, est de réduire les prescriptions d'actes médicaux et de médicaments. "Il n'est pas rare que des radios ou des analyses médicales soient faites deux fois. Des mesures seront prises pour y remédier." illustre Marisol Touraine.

Mutualisation des achats et services des hôpitaux et lutte contre la fraude

Le plan de réduction compte aussi mutualiser les achats et services des hôpitaux et lutter contre la fraude. "Les hôpitaux devront en particulier mieux gérer et mutualiser leurs achats. Des mesures seront aussi prises pour résorber le recours excessif aux médecins intérimaires, qui coûtent trop cher aux établissements publics", annonce Marisol Touraine.

Généralisation des médicaments génériques

Enfin, la baisse des prix des médicaments de marque seront la grosse source d'économie de l'assurance santé. "Nous consommons trop de médicaments, trop de médicaments de marque et trop de médicaments chers." C'est emporté la ministre qui compte faire 3,5 milliards d'euros d'économies en favorisant les génériques.



Publié le 25/04/2013
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement