L’Assurance Maladie rationalise ses dépenses

Les efforts de gestion de l’Assurance Maladie

Même si les candidats à l’élection présidentielle ne semblent pas encore avoir placé les questions liées aux déficiences de notre système de santé au cœur de la campagne et de leur programme, il convient aujourd’hui de reconnaître que les efforts engagés ces dernières années pour réduire les dépenses de l’Assurance Maladie sont enfin couronnés de succès. Grâce à sa politique de désengagement, l’Assurance Maladie a ainsi réalisé un résultat de 612 millions d’euros d’économies alors qu’elle projetait de n’en faire que 551 millions d’euros.

Du côté des responsables de l’Assurance Maladie, on estime que ces performances sont le fruit de la maîtrise médicalisée des dépenses. Les économies enregistrées sur les dépenses seraient notamment dues à la baisse du remboursement de certains médicaments comme, par exemple, ceux liés au traitement du cholestérol, des ulcères ou encore de l’ostéoporose (-13,8%).

Le chaud et froid de la gestion de l’Assurance Maladie

Mais les économies ciblées réalisées par les comptables et les gestionnaires de l’Assurance Maladie sont loin de satisfaire tous les secteurs de la santé. Le traitement des Affections de Longue Durée (ALD) continue ainsi d’être pointé du doigt. Les complémentaires santé qui prennent en charge une bonne partie des dépenses engagées envisagent notamment de revoir leur système de remboursement des médicaments destinés aux traitements de ces ALD.

Il s’agirait ainsi de rembourser les médicaments en fonction de leur efficacité et non plus en fonction des vignettes qui sont décernées par l’Assurance Maladie. Rappelons que les frais liés aux Affections de Longue Durée sont remboursés à 100%.

 

Rédigé par K.Dronet

Publié le 04/04/2012
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement