Accord pour un nouveau mode de paiement des pharmaciens

Primes à la performance et nouvelles missions pour les officines

40 euros par an pour surveiller un patient qui suit un traitement aux anticoagulants, 3 000 euros par an de paiement à la performance, voilà quelques unes des mesures spectaculaires qui ont finalement été adoptées par les syndicats de pharmaciens et l’Assurance maladie après une journée d’âpres négociations.

Désormais, la rémunération des pharmaciens ne sera plus seulement tributaire ou indexée sur le volume et le prix des médicaments vendus. Ces mesures ont pour but d’atténuer la baisse de revenus des officines engendrée par la baisse du marché du médicament.

Le pharmacien revalorisé en tant que professionnel de santé

Autre effet positif pour la profession de pharmacien, ce dernier retrouve son statut de professionnels de santé alors qu’il avait aujourd’hui tendance à être considéré, de plus en plus, comme un simple commerçant. Les pharmaciens et à leur tête le président du syndicat majoritaire FSPF estiment qu’il s’agit là d’une véritable révolution pour la profession.

A titre d’exemple, les pharmaciens seront rémunérés par la Sécurité sociale à hauteur de 40 euros par an s’ils réalisent deux entretiens avec des patients avec qui prennent des anticoagulants. Un mauvais suivi de ce traitement à base d’anticoagulant serait aujourd’hui responsable de 25% des hospitalisations liées à la prise d’un médicament. Cet accord prévoit aussi une prime à la performance qui portera notamment sur la vente des médicaments génériques. Plus le pharmacien en vendra, plus sa prime sera élevée.

 

Rédigé par K.Dronet

Publié le 02/04/2012
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement