Santé – La détérioration de l’environnement augmente les maladies

Le principe de précaution devrait englober la santé également

l’occasion du troisième colloque de l’appel de Paris, Dominique Belpomme, le président de l’Association pour la recherche thérapeutique anticancéreuse (ARTAC), appelle les dirigeants politiques à mener des actions concrètes face à l’augmentation des maladies dues à la détérioration de l’environnement.

Le président de cette association estime notamment, qu’il faut inscrire la santé, au coté de l’environnement, dans le principe de précaution.

Il a affirmé, lors d’une conférence de presse, que « beaucoup de cancers trouvaient leur origine dans le fœtus, sous l’effet des dégradations physiques, chimiques et biologiques de notre environnement ». Et d’ajouter : « Désormais, nous en avons la confirmation ».

La santé des enfants se dégrade à cause de la pollution

Selon le président de l’ARTAC, de nouvelles recherches scientifiques ont prouvé que la santé des enfants serait la plus menacée par la dégradation de l’environnement.

Des statistiques mondiales, dont notamment celles de l’Organisation mondiale de la santé, montre en effet que le nombre d’enfants atteints de cancer ou de leucémie augmente de 1% annuellement depuis 30ans

Le président de l’ARTAC s’attend à ce que la sécurité sociale implose sous la pression de l’augmentation des maladies chroniques.

Par ailleurs, l’ARTAC devra fonder un Institut européen de recherche sur le cancer et l’environnement en partenariat avec la Société internationale des docteurs pour l’environnement (ISDE).

 

Rédigé par F.Boumnadel

 

Publié le 13/04/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement