Santé – Forte recrudescence des cas de rougeole

Les autorités sanitaires tirent la sonnette d’alarme

Les autorités sanitaires françaises ont décidé de donner de la voix pour mettre en garde contre la croissance de cas de rougeole répertorié sur l’ensemble du territoire.

Selon l’Institut national de veille sanitaire (INVS), l’hexagone st touché de plein fouet par cette maladie virale, particulièrement contagieuse.

Alors qu’il existe un vaccin efficace et peu coûteux, il n’en reste pas moins que la recrudescence des cas de rougeole inquiète à la fois par son nombre croissant mais également par la nature de son risque pour l’homme, pouvant entraîner sa mort.

Pour illustrer la situation, il semble opportun de s’appuyer sur des chiffres.

En 2010, 5 021 cas de rougeole étaient identifiés et pour les premiers mois de l’année 2011, à savoir les mois de janvier et février, le nombre de cas de rougeole «déclaré» a atteint 3 700 cas.

Et dire que certains membres du corps médical n’hésitent pas à déclarer qu’il faut multiplier par 2 les chiffres officiels de 2010 et par 3 les chiffres annoncés pour le début de l’année 2011.

Nourrissons et femmes enceintes plus exposés au risque

Autant dire que les professionnels de santé estiment que la situation nécessite une forte mobilisation  et une sensibilisation la plus large possible.

Pis. Les acteurs du domaine de la santé craignent que le phénomène s’accentue dans les prochaines semaines.

Pour rappel, les populations les plus à risques sont les nourrissons et les femmes enceintes.

En matière de symptôme, une forte fièvre qui apparaît environ 10 à 12 jours après l'exposition au virus et persiste quatre à sept jours.

 

Rédigé par R.Alaoui 

Publié le 11/04/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement