Déserts médicaux – Les médecins peu convaincus

50 médecins supplémentaires exercent dans les zones sous-dotées

Ce résultat réalisé en l’espace de quatre ans figure dans un bilan qui devra être présenté jeudi, par l'assurance maladie, aux syndicats de médecins libéraux.

Les médecins qui exercent dans ces zones et notamment ceux qui exercent en cabinet de groupe bénéficient d’une majoration d’honoraires de 20%, depuis 2007.

Ces zones défavorisées concernent  4000 communes. En 2007, environ 1500 médecins généralistes exerçaient dans ces zones pour une population de 2,3 millions de personnes.

L'assurance maladie considère qu’il s’agit là d’un changement positif en comparaison avec la période précédente, malgré des statistiques plutôt modestes.

En effet, en 2005-2006, le nombre de médecins est resté stable dans ces zones.

La majoration d’honoraires a coûté 19,7 millions d’euros à l’assurance maladie

L’assurance maladie estime que "Le coût du dispositif est cependant assez élevé au regard de l'apport net en médecins".

En 2010, le nombre de médecins pouvant bénéficier d’une éventuelle majoration de leurs honoraires (dont une majorité de médecins déjà installés) a augmenté en passant à 773.

La majoration d’honoraires de ces médecins a coûté un total de 19,7 millions d'euros à L'assurance maladie.

A noter que le gouvernement refuse de remettre en cause de la liberté d'installation et rejette l'idée de pénalités financières.

Cette situation pousse l'assurance maladie et les syndicats de médecins à inventer de nouveaux moyens afin d’inciter les médecins à s’installer dans les régions sous-dotées.

La prochaine convention médicale qui encadre les relations entre la Sécurité sociale et les médecins pour cinq ans doit trouver des solutions à cette importante question avant fin juin.

 

Rédigé par F.Boumnadel

Publié le 14/04/2011
Partagez cette article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement