Transparence entre laboratoires et professionnels de santé

Dans un souci de transparence entre les professionnels de la santé et les laboratoires pharmaceutiques, la ministre de la santé et des affaires sociales Marisol Touraine révèle son intérêt pour le décret dit « Sunshine Act ».

Ainsi, selon ce décret les entreprises de produits de santé et de cosmétiques auront l’obligation de rendre public tout avantage d’une valeur égale ou supérieure à 10 euros perçu par un professionnel de santé. Mais aussi perçu par un étudiant, usager, établissement, société savante, organisme de conseil, ordres des professions de santé, éditeur de logiciel d’aide à la prescription
Le décret a été publié le 22 mai 2013 dans le Journal Officiel.

Les médecins contre cette mesure

La mesure a suscité les réactions de nombreux acteurs de la santé. Le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) envisage un recours devant le Conseil d’Etat contre le décret sur la transparence des liens d’intérêt.

Selon le Dr Jean-Paul Hamon, président de la FMF (Fédération des médecins de France), cette mesure n’est pas constructive. Il prend l’exemple d’un étudiant qui reçoit un stylo à 11 euros d’un laboratoire et qui figurera sur la liste des bénéficiaires d’avantages.



Laisser un commentaire

Security Code:

Comparatif mutuelle santé immédiat


Sondages

Allez-vous changer de mutuelle pour faire face à la hausse du tarif des généralistes d’ici à la fin de l’année ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Qu’est-ce qui compte le plus dans le choix de votre mutuelle ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
Nous Contacter