Le sport sur ordonnance : modalités et remboursements

sportsurordonnance.jpg

Du sport pour se soigner ? C’est désormais le traitement que votre médecin peut vous prescrire depuis le début du mois de Mars si vous êtes atteint d’une affection de longue durée (ALD).

L’affection de longue durée étant une maladie qui nécessite un traitement prolongé (accident vasculaire cérébrale, diabète, Alzheimer, Parkinson ou encore la mucovicidose, …), le sport sur ordonnance vient apporter une nouveauté en France, un des plus gros consommateurs de médicaments en Europe.


Du sport prescrit par les médecins : en quoi ça consiste ?

Avant, vous preniez rendez-vous chez votre médecin généraliste qui établissait un bilan médical et vous prescrivait des soins sur ordonnance en fonction de votre pathologie. Depuis le 1er Mars 2017, vous pouvez, en tant que patient atteint d’affection longue durée, vous voir prescrire sur ordonnance : une activité physique telle que la boxe ou l’escrime à titre de traitement.

En effet, le sport sur ordonnance a été voté dans le cadre de la loi de modernisation du système de santé de Janvier 2016. Cette démarche reconnaît désormais le sport comme un traitement des maladies au même titre que les médicaments.

L’activité sportive prescrite par le médecin à un patient atteint d’une ALD s’inscrit alors dans le traitement de la pathologie en complément des soins dits “classiques” (prise de médicaments, etc.).

Pourquoi prescrire du sport aux patients ? Le but du sport sur ordonnance est de permettre au patient de réaliser une activité physique régulière et ainsi réduire les facteurs de risques en limitant sa sédentarité pour vaincre la maladie.

Quelles activités sportives sont concernées ?

Les activités physiques concernées par le sport sur ordonnance sont potentiellement tous les sports. La boxe ou l’escrime sont notamment des sports qui se sont révélés efficaces dans le cadre du parcours de soins pour le cancer du sein. D’autres disciplines comme le rugby ont fait leur preuves pour traiter la maladie d'Alzheimer.

Malakoff Médéric, en partenariat avec CAMI Sport &Cancer, a participé à la création de pôles Sport et Cancer dans les hôpitaux pour accompagner les personnes atteintes d’un cancer à combattre la maladie. En France, cette mesure concerne entre 10 et 11 millions de personnes souffrant de maladie classées dans les affections de longues durées.

Selon la pathologie et ses capacités physiques, le sport prescrit devra prendre en compte le risque médical du patient pour bénéficier de la thérapie.

Qui peut réellement prescrire une activité physique ?

Les médecins traitants sont les professionnels habilités à vous prescrire le sport sur ordonnance avec une ordonnance type et une liste d’éducateurs de proximité pour vous orienter vers une activité physique adaptée.

Cependant, certains spécialistes, comme les masseurs-kinésithérapeutes ou les psychomotriciens pourront directement dispenser l’activité sportive au patient. La poursuite de l’activité sportive sera ensuite soumise au bon déroulement des séances et des risques potentiels identifiés par l’intervenant.

Quelles démarches ? Pour la prescription d’une activité sportive, le médecin traitant remplit un formulaire qui recense les capacités physiques du patient et son état de santé dû à l’ALD. Cela permet de définir une activité sportive sur-mesure au patient, avec la durée des séances ou encore leurs fréquences (2 fois par semaines).

Avec l’accord des patients, l’intervenant transmet périodiquement un compte rendu sur le déroulement de l’activité physique adéquate au médecin prescripteur.

Quels remboursements pour le sport sur ordonnance ?

La prise en charge du sport sur ordonnance est calculée en fonction de l’activité sportive prescrite, de son intensité et la durée de la séance.

Prise en charge par l’Assurance Maladie : La question de la prise en charge du sport sur ordonnance reste mitigée car pour le moment, le remboursement de l’activité sportive n’est pas assuré par la Sécurité Sociale. Pourtant, les consultations et les soins liés aux maladies d’affection de longue durée sont pris en charge par l’Assurance Maladie.

Qu’en est-il des mutuelles ?

Certaines mutuelles santé prennent en charge un programme d’activité physique pour les patients qui souffrent d’une ALD. Cette garantie prend en charge à la fois la consultation chez le médecin et les frais d’inscription à une activité sportive, soit un remboursement à hauteur de 500 € par personne.

Conditions : L’activité physique prescrite devra avoir pour but de réadapter le patient (en cas d’accident) et d’améliorer son état de santé général en cas d’ALD.

En 2017, le sport est finalement reconnu comme un traitement au même titre que les médicaments pour les patients atteints d’une maladie qui rentre dans le cadre d’une ALD.

Comparez les mutuelles
Publié le 27/03/2017
Partagez cet article

Comparez les mutuelles pour économiser, c'est GRATUIT

  • Devis en ligne en 2 min
  • Comparatif complet
  • Gratuit et sans engagement