Parlez à un conseiller

La FHF souhaite un moratoire pour la communauté hospitalière


Les centres hospitaliers dénoncent le déroulement des contrôles

Jean Léonetti, président de la Fédération hospitalière de France (FHF) vient de demander à Xavier Bertrand, ministre du Travail de la Santé, un moratoire sur l'application du décret sanction.

Associé aux contrôles par l'assurance maladie, il porte sur la tarification à l'activité.

Au rayon des revendications, la délégation bourguignonne de la FHF, le Collège national de l'information médicale (CNIM) et de nombreux hospitaliers dénoncent le déroulement des contrôles et le montant des sanctions.

Jean Leonetti fait observer «que les établissements publics de santé sont actuellement confrontés à de nombreux contrôles contentieux».

Ainsi, le président de la FHF veut interpeller le ministre sur les modalités de mise en œuvre de ces contrôles et sur les sanctions infligées, jugées «disproportionnées».

Modalités de prise en charge mise à l’index

En outre, Jean Leonetti précise que la démarche de l'Assurance maladie pose de «réelles interrogations» aux hospitaliers.

Toujours selon le président de la FHF, le jugement porté par les médecins contrôleurs sur l'opportunité des prises en charge est mise à l’index.

Ce constat, partagé par l'ensemble de la communauté hospitalière, amène la FHF à demander un moratoire dans l'application du décret sanction n°2006-307 du 16 mars 2006.

Pour Jean Leonetti, seule une décision exemplaire permettra d'engager sereinement la concertation, en vue d'une application raisonnable de la procédure de contrôle.

Partagez cette article

Comparez les Mutuelles
pour économiser,
c'est GRATUIT
M. Mme Mlle
Oui   Non
J'accepte de recevoir les offres adaptées à mon profil des partenaires de mutuelle-conseil.com
En cliquant sur « comparez maintenant », j'accepte les conditions d'utilisation

Conditions d'utilisation

En cliquant sur le bouton "comparez maintenant", l'internaute reconnaît avoir lu et accepté les conditions générales d'utilisation du site et se déclare averti du fait qu'il peut être contacté par email ou par téléphone par un partenaire assureur pour faire le point sur sa demande de comparaison. A ce titre, l'internaute accepte expressément d'être contacté par téléphone et/ou courriel par un partenaire assureur pour étudier ses besoins et recevoir des offres personnalisées. A tout moment celui-ci peut demander à ne plus être contacté par un partenaire assureur et/ou demander la suppression de ses coordonnées en adressant sa demande à contact@mutuelle-conseil.com

Protection des données personnelles

Les données recueillies par Mutuelle Conseil seront transmises à des partenaires commerciaux dont certains peuvent se trouver hors de l'Union Européenne, pour le besoin du traitement de la demande.

En application des articles 39 et suivants de la loi Informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, toute personne peut obtenir communication et, le cas échéant, rectification ou suppression des informations la concernant, en s'adressant par email à cnil@comparadise.com. Toute personne peut également, pour des motifs légitimes, s'opposer au traitement des données la concernant.

Lire toutes les mentions légales du site.