Parlez à un conseiller

Implantologie dentaire : ce qu'il faut savoir


Pourquoi un implant dentaire ?

Il existe 3 possibilités pour remplacer une ou plusieurs dents manquantes :
Le stellite, prothèse partielle amovible, qui est fixé au moyen de crochets sur les dents voisines et d'une fine armature métallique. Cette solution est peu onéreuse mais peut se révéler inconfortable.

Le bridge dentaire est fixé sur les dents voisines, prélablement taillées pour recevoir le bridge. Solution fonctionnelle et durable, relativement bien remboursée par la Sécurité Sociale et la mutuelle. Inconvénient : il faut parfois tailler des dents saines pour fixer le bridge dentaire.

L'implant dentaire est une vis en titane insérée dans l'os de la mâchoire, elle remplace la racine naturelle. Après environ 3 mois de cicatrisation le pilier est vissé sur l'implant et la couronne scellée ou vissée sur le pilier. Solution  plus onéreuse mais la plus moderne, confortable (sensation d'une dent naturelles) et conservatrice (pas besoin d'abîmer les dents voisines).

Comment choisir entre stellite, bridge et implant dentaire ?

Le choix entre ces 3 solutions est souvent un choix logique, pris d'un commun accord entre le dentiste et le patient. La question du budget financier peu orienter le patient vers le stellite, si la pose d'un implant s'avère compliquée (manque d'os important par exemple) le choix peut se porter vers le bridge dentaire.
 
Si le cas est favorable pour la pose d'implant dentaire et que le patient prêt à investir pour sa santé dans du long terme, alors l'implantologie dentaire sera LA solution. 

Comment se déroule la pose d'un implant dentaire ?

L'implantologie dentaire est pratiquée depuis des dizaines d'années, le protocole est bien établi et le taux de réussite à 15 ans est supérieur à 95%. La pose d'un implant dentaire se fait en cabinet dentaire et sous anesthésie locale. Pas besoin d'aller à l'hôpital ou d'une anesthésie générale, même pour un grand nombre d'implant dentaire. Cet acte est quasi indolore pendant et après l'intervention.
 
Le dentiste incise la gencive le long de l'os de la mâchoire et la décolle pour préparer la loge de l'implant dentaire. Il vis doucement l'implant dans l'os de la mâchoire, couvre la partie supérieure de l'implant avec une vis. Ensuite la gencive est suturée soit autour de l'implant (méthode Suisse dite "non-enfoui", en 1 temps chirurgical), soit par dessus l'implant (méthode Suédoise dite "enfoui" en 2 temps chirurgicaux).
 
Il faut attendre environ 3 mois pour que l'implant cicatrise dans l'os de la mâchoire, cette période est appellée "ostéo-intégration" ou "mise en nourrice". Après cette période le dentiste va visser le pilier (sorte de tige en métal) dans l'implant dentaire, prendre une empreinte pour faire fabriquer la prothèse dentaire (couronne, bridge) qui sera fixée sur le pilier. 

Mon implantologue me parle de greffe osseuse

Il faut un volume supérieur aux dimensions de l'implant dentaire, qui varient en général entre 4 et 5mm de diamètre et 8 à 12mm de longueur. Dans certains cas le volume osseux est insuffisant pour poser un implant, l'implantologue ou un chirurgien-dentiste spécialiste doit préalablement augmenter le volume osseux par un apport d'os soit synthétique, soit pris sur le patient (au menton ou au niveau des dents de sagesse inférieures).
 
C'est très souvent le cas au niveau des sinus (au fond de la mâchoire supérieure), l'implantologue doit avant d'implanter faire un "comblement de sinus" ou "greffe sinusienne".
 
Après 5 à 6 mois l'os synthétique se transforme en os véritable ou l'os prélevé sur le patient a cicatrisé avec l'os de la mâchoire. Les conditions sont maintenant favorables pour poser un ou des implants dentaires.

Quels progrès en implantologie dentaire ?

Méthode sans ouverture de gencive dite "Flapless" (sans lambeau) :
Dans les cas favorables, l'implantologue peut poser un implant dentaire sans ouverture de gencive et sans points de suture. L'implantologue enlève juste un petit morceau circulaire de gencive, fait le forage et visse l'implant. Pas besoin de décoller la gencive de l'os avant le forage et pas de points de suture après avoir vissé l'implant.

Chirurgie piezo :
Réalisée avec un appareil qui crée des ultrasons, sortes de vibrations qui permettent par exemple de découper un morceau d'os à la mâchoire avec plus de précision, de facilité et de rapidité. C'est un point positif pour le dentiste et surtout pour le patient qui restera moins longtemps sur le fauteuil et n'aura quasiment pas de suites opératoires (hématomes, gonflements).

Le laser dentaire :
Utilisé depuis les années 90 en dentisterie, il a de très nombreuses applications du fait des différents types de laser qui existent. Le laser peut agir en surface ou en profondeur, par exemple pour favoriser la cicatrisation, assainir la gencive et l'os (dans le cas de maladie parodontale), traiter une carie, retirer un morceau de gencive....

Le tourisme dentaire est-ce fiable ?

Le tourisme médical en général existe depuis plus de 30 ans. Depuis une dizaine d'années le tourisme dentaire s'est développé car les soins dentaires deviennent de plus en plus onéreux, moins remboursés et donc inaccesibles pour un grand nombre de patients.
 
Il vaut mieux vous orienter vers une agence spécialiste du tourisme dentaire qui vous accompagnera tout au long de vos démarches et vous mettra en relation avec des cliniques dentaires en Espagne, Hongrie, Maroc, Tunisie, Italie...
Attention ! Seul les soins dentaires effectués en Europe (Espagne, Hongrie, Italie...) sont remboursés par la Sécurité Sociale française et la mutuelle. Renseignez-vous bien avant auprès de votre agence de tourisme dentaire et de votre mutuelle.
 
Article rédigé par Endurance Implant Dentaire
 
 
 

Partagez cette article

Comparez les Mutuelles
pour économiser,
c'est GRATUIT
M. Mme Mlle
Oui   Non
J'accepte de recevoir les offres adaptées à mon profil des partenaires de mutuelle-conseil.com
En cliquant sur « comparez maintenant », j'accepte les conditions d'utilisation

Conditions d'utilisation

En cliquant sur le bouton "comparez maintenant", l'internaute reconnaît avoir lu et accepté les conditions générales d'utilisation du site et se déclare averti du fait qu'il peut être contacté par email ou par téléphone par un partenaire assureur pour faire le point sur sa demande de comparaison. A ce titre, l'internaute accepte expressément d'être contacté par téléphone et/ou courriel par un partenaire assureur pour étudier ses besoins et recevoir des offres personnalisées. A tout moment celui-ci peut demander à ne plus être contacté par un partenaire assureur et/ou demander la suppression de ses coordonnées en adressant sa demande à contact@mutuelle-conseil.com

Protection des données personnelles

Les données recueillies par Mutuelle Conseil seront transmises à des partenaires commerciaux dont certains peuvent se trouver hors de l'Union Européenne, pour le besoin du traitement de la demande.

En application des articles 39 et suivants de la loi Informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, toute personne peut obtenir communication et, le cas échéant, rectification ou suppression des informations la concernant, en s'adressant par email à cnil@comparadise.com. Toute personne peut également, pour des motifs légitimes, s'opposer au traitement des données la concernant.

Lire toutes les mentions légales du site.